Aimer sa vulve / Ariane Arghyris

18 décembre 2016

 

 

Coucou les chatons ! Aujourd’hui on va parler de vulves. #ehouaistutyattendaispas
Vous allez dire : ouais mais Ariane elle est biaisée elle a une vulve et les vulves c’est un truc de meufs.
Mais c’est bien plus qu’une histoire de simples vulves. C’est une histoire de représentation, et d’égalité.

vulvagallerybrown37

Cet article n’est pas du tout un article moralisateur qui a pour but de vous obliger à aimer votre vulve -tout le monde n’a pas à accepter chaque partie de son corps, et puis toutes les femmes n’ont pas des vulves et toutes les personnes ayant des vulves ne sont pas des femmes. #ehouaisbis
Mais c’est plutôt pour vous dire pourquoi je suis heureuse quand je vois des représentations de vulves sur les réseaux sociaux.
Ce n’est pas un secret, sur ce site, on voit des vulves cachées un peu partout #rebel-le-s

Mais pourquoi c’est super important de voir des vulves sur internet ?

vulvagallerypink36

 

Le contre exemple du pénis

Vous avez tous vu un pénis dessiné sous une table quelque-part, sur une table, dans un cahier, tout le monde sait dessiner un pénis. Tout le monde sait comment il fonctionne, tout le monde connaît mille et une appellations différentes pour en parler, c’est la bite, la teub, la queue, le sexe, l’engin, le phallus, bref, le pénis est démystifié.

vulvagallerybrown37Mais si on vous parle de vulve, là, on a un petit instant d’hésitation. #ckoicoù
Il est plutôt mondialement accepté qu’un pénis peut être petit, grand, long, court, large, fin, fripé, lisse, veineux, avoir un petit gland, un gros gland, être noir, rose, rouge, avoir des tâches, être accompagné d’un testicule, de deux, d’un plus grand que l’autre, être circoncis, pas circoncis… La diversité des pénis est édifiante et on le sait.
Et si je vous disais que c’est pareil pour les vulves ? Et si je vous demandais comment est faite une vulve ?

C’est une question de la vie de tous les jours. #obvious

vulvagallerybrown33

 

La vulve, les vulves

La vulve, ce n’est pas qu’un simple trou. C’est tout l’organe sexuel tout autour : je vous parle bien des petites lèvres, des grandes lèvres, du clitoris, de l’urètre, des poils tout autour… Et puis le vagin !
Franchement, une fois dessiné, c’est plutôt mignon ! #fouf

Il existe toutes sortes de vulves, et toutes les vulves sont aussi dignes d’être aimées. Certaines personnes ont des lèvres asymétriques (une lèvre géante qui pendouille et une toute petite normale, hein, tu vois ce que je veux dire?), un tout petit clitoris ou un très gros clitoris, plein de gros poils ou pas de poils du tout… #diversité

Nous, on a la représentation des organes génitaux comme dans un livre de biologie #svt
Tout est lisse, rien ne dépasse, et puis tout se passe à l’intérieur.
Et puis la deuxième approche qu’on a vient des films pornos, et là c’est pas beaucoup mieux ! C’est une approche ultra sexualisée et pas du tout représentative des vulves au quotidien  #notallpussies

Alors c’est bien de voir des vulves non sexualisées, de toutes les formes et de toutes les couleurs représentées sur les réseaux sociaux, dans un contexte décontracté et absent de jugement de valeur, aussi pour ne plus prendre peur quand nous-même on écarte les jambes et qu’on a des poils, une lèvre qui pendouille et une vieille odeur de fromage…

vulvagallerybrown47

Ok, pour l’odeur de fromage, on peut peut-être prendre une douche… Mais une vulve ne sent jamais vraiment bon ! #ahAH !

Voilà les chatons, quelques exemples de comptes Instagram qui sont absolument géniaux sur la question : @club clitoris, @the vulva gallery, @naked beauties. Si vous avez une vulve, plein d’amour sur elle, et puis si vous n’en avez pas, plein d’amour sur vos parties génitales quelles qu’elles soient. Miaou !

vulvacatsilversquare

Ariane Arghyris
(crédits images : https://www.thevulvagallery.com/)

Catégories
Société
Étiquettes