Urgence : prendre soin de soi / Ariane Arghyris

30 janvier 2017

Coucou les chatons ! J’avais déjà vaguement abordé le thème du « self-care » (ou prendre soin de soi) dans l’article Body Love. Aujourd’hui, je vais partager avec vous dix techniques pour prendre soin de son corps et de sa tête dans l’urgence, quand ça ne va pas, qu’on bouillonne, qu’on stresse, qu’on panique… #selfcaretips

 

  1. Boire de l’eau/une tisane

1-2

C’est le conseil le plus simple mais un des plus efficaces : quand rien ne va, souvent, c’est la fatigue qui s’accumule… Et rien de tel qu’une pause pour s’hydrater et remettre les pendules à l’heure. Une hydratation régulière réduirait la sensation de fatigue… Et puis ce n’est qu’un prétexte pour prendre cinq minutes, se poser et boire une boisson que l’on aime #teatoddler

 

  1. Prendre une douche/un bain

2-2

Se laver, c’est aussi le moment de se recentrer, de prendre quelques minutes où l’on devient le centre de notre petit univers, où on laisse vagabonder son esprit et on oublie quelques instants les soucis de la vie. Pour les chanceux-ses qui ont accès à une baignoire, même si c’est pas écolo, une fois de temps en temps un petit bain avec une série ça peut faire des miracles #candlelightbath

 

  1. Cuisiner

3-2

Souvent, quand on stresse, quand on déprime… On ne prend pas le temps de cuisiner. Ni de manger, ça dépend des gens. Perso, quand ça va pas, je mange des bonbons et des chips : flemme de bouger, flemme de faire des courses, flemme de tout. Pourtant, se lever et rechercher dans les fonds de placard de quoi faire un repas, souvent ça aide. Que ce soient des pâtes à la sauce tomate et au poivre, ou une poêlée de vieux poireaux à l’huile d’olive et aux algues, en passant par la simple salade saupoudrée d’olives en boîte, sel et poivre… Cuisiner est un acte d’amour envers soi-même souvent sous-estimé #yummyyummyivegotloveinmytummy

 

  1. Appeler quelqu’un qu’on aime

4-2

Si l’on est seul dans ce moment de stress ou de panique, et qu’on a accès à internet ou à un téléphone, appeler quelqu’un qu’on aime est une bonne solution pour vider un peu notre sac. Qui sait, peut-être même enclencher une discussion à propos de notre ami-e et se changer un peu les idées, oublier nos soucis #friendship

 

  1. Lire

5-2

Lire est une activité calmante -que ce soit un roman, un pavé, le dictionnaire, ou une bd, magazine… Se poser face à un livre permet de mettre ses idées au clair, tout en s’échappant du quotidien. De plus, lire prend souvent tellement de temps qu’il est rare de se poser et de consacrer un moment uniquement à la lecture : ça rend l’acte d’autant plus précieux, significatif. C’est une de mes bottes secrètes préférées #bookworm

 

  1. Laisser parler sa créativité

6

Vous chantez ? Vous dansez ? Vous dessinez ? Vous faites des sculptures de glace, des pyramides en lentilles ? C’est le moment de vous perdre dans votre art et d’essayer de créer quelque chose. Ce sera peut-être petit, ce sera peut-être moche, mais ce sera un essai. Sans jugement. Laissez juste parler votre créativité #rainbowwww

  1. Gribouiller

7

Même si c’est sur un vieux bout de papier, certaines personnes trouvent du confort dans le fait de mettre leurs pensées à plat. C’est mon cas : quand je stresse, je fais des listes (liste des choses qui me stressent, de solutions possibles, différents schémas et gribouillages pour essayer de démêler mes soucis). Pas besoin que ce soit joli, pas besoin que ce soit dans un cahier spécial. Juste besoin d’un crayon et d’un support #allyouneedisapen

 

  1. S’hydrater

8

On a déjà bu, maintenant on peut aussi hydrater sa peau directement #icebucketchallengelol En effet, mettre de la crème hydratante est un processus fastidieux mais agréable, et c’est donc un parfait acte de selfcare : un moment pour se recentrer, se nourrir, se détendre. S’obliger à se poser quelques minutes #nourishyourskin

 

  1. Prendre soin d’une plante

9

Avoir une plante verte, c’est un grosse responsabilité : il faut la nourrir, lui donner de la lumière, tout ça… Mais arroser sa plante, ça permet encore une fois de se recentrer tout en dirigeant son attention vers un autre être vivant #monanimaldecompagnieestuncactus

 

  1. Sortir/bouger

10

Pas envie de bouger ? Pourtant, promis, ça fait du bien. Si vous avez la flemme d’aller courir vous pouvez toujours juste marcher, aller acheter du pain, vider les poubelles… Tout ça afin de réoxygéner le cerveau, faire marcher un peu ses jambes et, si possible, créer des endorphines. La chimie incroyable du cerveau s’occupera du reste #yaknow

 

Voilà les chatons, j’espère que cet article un peu light vous aura plu et vous donnera des idées pour vous bichonner, plein de bisouuus !

Ariane Arghyris